Jour J – Mamma Maria

Aujourd’hui le Mamma Maria vous ouvre ses portes.

C’est un petit bar sans prétention, la façade est un peu défraîchie, les chaises en terrasse sont parfois bancales, mais c’est un lieu rempli d’humanité.

Mon souhait, en écrivant ce roman, était de vous emmener avec moi dans mon endroit préféré au monde, de vous faire goûter, entendre, sentir et respirer l’Italie que j’aime, qui me manque, que je chéris.

Cependant, je n’ai pas oublié les zones d’ombre, je ne vous peins pas un tableau idyllique de mon joli pays, je suis consciente de ce qui se passe, là-bas – mais aussi ici –, et attristée. Je me suis très souvent, ces derniers mois, sentie impuissante face à l’actualité. Alors j’ai fait ce que je savais faire : j’ai noirci des pages. Aidée de mes personnages, j’ai tenté de mêler humour et émotions pour vous livrer, le plus sincèrement possible, le portrait en couleurs d’un petit village du sud de l’Italie.

Il y a un peu de moi dans le côté bougon de Maria, et aussi dans la peur de s’affirmer de Sofia. Mais il y a surtout énormément de tous ceux qui m’ont inspirée pendant l’écriture. Des personnes si formidables et drôles, que je souhaite à tous de rencontrer un jour.

Alors aux côtés de Franco, Ugo, Lella, Luciano, Gianna, Sofia, Maria et tous les autres que je vous laisse découvrir, je lève mon verre, et remercie tous ceux qui auront envie de venir trinquer avec nous !

Grazie e Salute !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s